top of page

Plasticité Neuronale et Interculturalité : Les connexions invisibles qui façonnent nos perspectives

Dernière mise à jour : 24 déc. 2023

Léa AGBO - Entrepreneur & Coach

Newsletter LinkedIN #7 - publiée le 16 septembre 2023

Plasticité Neuronale et Interculturalité : Les connexions invisibles qui façonnent nos perspectives

Le logiciel du cerveau De façon globale et universelle, l’expression figurée « logiciel du cerveau » est utilisée afin de décrire les processus mentaux, schémas de pensée, capacités cognitives et mécanismes de traitement de l'information du cerveau humain. Cette image est donc souvent exploitée afin d’offrir une facilité de compréhension quant au comment notre cerveau traite et interprète les informations.

Le cerveau humain est ainsi chargé de divers processus tels que la perception, la mémoire, l'apprentissage, la prise de décision, les émotions, etc... Et ces processus sont influencés par de nombreux facteurs tels que notre héritage génétique, nos expériences individuelles, notre parcours et notre culture. Il est, de même, possible d’établir que notre cerveau est le disque dur et la culture le logiciel. La culture organise notre esprit, lui donne une manière de fonctionner. L’éducation que l’on a reçue et les croyances et valeurs qui y sont associées nous façonnent : les décisions que nous prenons, notre manière de communiquer, les actions que nous entreprenons, etc... Tout est influencé par la culture transmise par notre entourage et la société dans laquelle nous évoluons. Voilà pourquoi notre logiciel cérébral nous dote d’une façon de voir le monde : la culture agit comme une lentille à travers laquelle se trouvent des valeurs et attentes que notre regard ne peut s’empêcher d’ignorer.

Un logiciel immuable ? Sans logiciel, notre cerveau ne saurait fonctionner. Il en va de même pour notre esprit qui ne peut oublier sa culture ni la mettre sur pause pendant un moment. La « neutralité culturelle » est ainsi toujours relative car il s’avère être extrêmement difficile de se débarrasser de l'incidence de notre ou nos cultures sur notre fonctionnement.

Richard Nisbett affirme, dans son étude « The Geography of Thought How Asians and Westerners Think Differently And Why », que la perception de la réalité varie drastiquement en fonction de la culture dont nous sommes issu.es. Ainsi, les personnes ayant participé à cette étude montraient une divergence dans leur interprétation d’une même image ; cet écart pouvant d’ailleurs être quantifiable et mesurable comme Nisbett l’a prouvé.

Puisqu’il n’existe pas d’alternative, d’« antivirus » à la culture, qui la mettrait sur off, il est alors indéniable que de s’ouvrir à l’interculturalité est le meilleur moyen d'affiner notre discernement tout en élargissant notre champ des possibles.

L'Interculturalité : Un mélange de perspectives et de traditions L'interculturalité incarne la rencontre et l'interaction entre différentes cultures, englobant leurs normes, valeurs, langues et pratiques. Au-delà des connaissances, chaque culture apporte avec elle un ensemble unique de perspectives sur la vie, la société et l'existence en général.

Lorsque des cultures se rencontrent, elles créent un écosystème riche, propice aux échanges, à la découverte et à l'enrichissement mutuel. Ainsi, les interactions interculturelles ne se limitent pas à la coexistence passive, mais stimulent également notre cerveau de manière significative.

Lorsque nous sommes exposé.es à de nouvelles cultures, notre cerveau est sollicité pour comprendre et intégrer ces nouvelles perspectives, ce qui parfois entraîne des ajustements durables de nos schémas de pensée et de notre façon d'appréhender le monde.

La Plasticité Neuronale : une toile en constante évolution L'interculturalité reflète de fait la richesse et la diversité des sociétés humaines, chacune apportant son propre bagage de traditions, de technologies, de valeurs et de perspectives. La plasticité neuronale, ce phénomène fascinant permettant à notre cerveau de se remodeler en fonction de l'expérience, quant à elle, a un impact direct sur nos perceptions, nos apprentissages du et interactions avec le monde qui nous entoure. Ce mariage entre les deux fait émerger la possibilité d’interdépendances complexes et l’établissement d’un lien entre nos cerveaux adaptables et les nouvelles cultures rencontrées.

La plasticité neuronale nous confère en effet une capacité impressionnante à reconfigurer notre cerveau et à en réorganiser les connexions. Cela signifie que notre cerveau n'est pas figé, mais qu'il évolue constamment en fonction des stimulations extérieures. Cette capacité remarquable joue un rôle crucial dans le développement de nouvelles compétences et dans l'adaptation à de nouveaux environnements.

Les mécanismes sous-jacents à la plasticité neuronale sont divers, allant des changements au niveau des synapses, de connexions entre les neurones, à la création de nouvelles cellules nerveuses dans certaines régions du cerveau. Ces processus offrent une fenêtre sur la manière dont notre cerveau intègre et traite l'information, sur ce qui inévitablement influence nos opinions et notre compréhension du monde et des événements.

L'impact direct de l'Interculturalité sur la plasticité neuronale Vous l'aurez compris, l'interaction entre la plasticité neuronale et l'interculturalité est une danse complexe entre l'adaptation cérébrale et l'influence culturelle. L’appréhension de cultures différentes peut ainsi remettre en question nos croyances et suppositions, poussant notre cerveau à réévaluer et à réajuster ses schémas de pensée existants.

La plasticité cognitive dont nous sommes équipé.es permet non seulement une meilleure compréhension des autres cultures, mais elle favorise également une plus grande ouverture d'esprit et une capacité accrue à naviguer dans des contextes multiculturels. Que ceci soit envisagé sous un angle personnel ou entrepreneurial, les bénéfices sont indéniables.

Les bénéfices de cette interaction L'interaction entre notre cerveau et les cultures que nous découvrons favorise la créativité en permettant une ouverture à de nouveaux éclairages, l'intégration de nouvelles possibilités, l'association de multiples visions et façons de faire. Ceci encourage également l'empathie en nous permettant de mieux comprendre les idées et points de vue des autres, et renforce la résilience mentale en nous offrant l'opportunité de nous confronter à des environnements, à des situations hors de notre zone culturelle, et dont la gestion ne nous est pas innée.

Conclusion L'interculturalité est une compétence, une force dynamique qui s'applique à introduire des nuances, des différences sur la manière dont nous percevons et interagissons avec le monde, et qui donc agit directement sur notre plasticité neuronale. Cette opportunité offre un potentiel immense quant à l'enrichissement personnel, la croissance collective et la performance entrepreneuriale. En cultivant notre plasticité neuronale et en embrassant la diversité culturelle, nous ouvrons la voie à une compréhension plus profonde et à une coexistence plus harmonieuse dans un monde mondialisé interconnecté.

Belle journée !


Découvrez les parcours et programmes : Les Challenges Le Programme Globalisation Les Coachings Autonomes

1 734 vues

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page