top of page

L’autre (culture) : mes reflets, son miroir

Dernière mise à jour : 24 déc. 2023

Léa AGBO - Entrepreneur & Coach

Article rédigé le 22 janvier 2022 et réactualisé le 17 août 2022

Notre manière d’accueillir les choses, de conseiller, d’évoluer, de vivre est indubitablement inspirée par notre perception du monde et notre façon de penser.

C’est pour cela que nous projetons notre vision sur les autres ; que les autres évoluent au sein d’une même culture ou pas.


Des traditions ou encore des façons de faire et, de façon générale, ce que nous avons appris, peut être bénéfique voire nous avantager. Cependant, il est toujours bon de garder à l’esprit que nous sommes principalement constitué(e)s de croyances. En ce sens, il est essentiel, et ce dans n’importe quelle situation et événements de la vie, d’être à même de reconnaître que nous sommes imbibé(e)s de références qui nous guident et de comportements que nous avons développés.


Le miroir, mes reflets

Tout au long de notre vie, nous côtoyons des profils différents et notamment des personnes pour lesquelles nous aurons ou avons eu un apriori ou un ressenti non favorable. Ceci se produit de façon non systématique mais bien dans 4 cas précis :


· La personne nous ressemble vraiment trop (et cela sonne faux) ;

· La personne est trop différente de nous ;

· La personne représente ce que nous voudrions être ;

· La personne représente ce à quoi nous ne souhaitons pas ressembler.


Arriver à identifier l’un de ces cas, nous permet d’apprendre à mieux nous cerner et à apprivoiser notre façon de raisonner. Néanmoins, c’est un exercice difficile à appréhender. Pourquoi ? Parce que nous nous interdisons de critiquer qui que ce soit, nous accordant à nous-mêmes beaucoup de bienveillance et d'empathie, et ignorant de par ce fait qui nous sommes vraiment. Car rendons-nous à l'évidence, nous sommes un mix de bonnes intentions et d’autres moins louables. Cependant, notre conditionnement éducationnel est si bien ancré et nous a tellement inculqué qu’il ne fallait pas juger, mais au contraire « accepter les autres tel qu’ils sont », que nous tentons constamment de nous y conformer.


Cet ancrage, enrichit de nos expériences propres, nous amènent au principe même de la projection. Ce mécanisme psychologique de défense nous fait attribuer aux autres des sentiments, convictions et pensées. Mais nous agissons de cette manière afin d’éviter de voir que ce que nous relevons chez l’autre est également chez nous. C’est une façon de nous protéger des « imperfections » que nous jugeons inadmissibles et coupables de notre personnalité.


Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui je suis …

Nous nous voyons à travers l’autre qui nous renvoie une véritable image de nous si inavouable et intériorisée qu’elle soit.


Dès lors que nous acceptons cela, il est possible de se découvrir afin de s’ouvrir et de s'épanouir.

Pour accélérer le processus, je vous propose de répondre aux questions suivantes en toute transparence et avec honnêteté :


1. Savez-vous analyser votre interlocuteur ? Autrement dit : savez-vous rapidement à qui vous avez affaire ?

2. Savez-vous faire un auto-scan de votre état psychologique/émotionnel à l'instant T ? Autrement dit : savez-vous analyser et définir vos pensées à l’instant présent et les émotions que vous ressentez ?

3. Vous est-il possible, en 15 secondes, de décliner vos forces et qualités ? Écrivez-les.

4. Qu'en est-il de votre point d'équilibre ?

o Êtes-vous ouvert(e) à la nouveauté ?

o Savez-vous vous adapter ?

o Êtes-vous confiant(e) ?

o Croyez-vous en vos capacités ?


Bravo !!! Vous avez dressé votre autoportrait.

Mais attention, l'exercice ne fait que commencer. Lors de votre prochaine interaction, vous vous emploierez à détecter vos reflets à travers l’autre pour ensuite faire le parallèle avec les réponses précédemment apportées.


Désormais vous le savez, ce que nous percevons relève de notre vision et de notre façon de fonctionner (éducation, valeurs, expériences, etc…). Grâce à l’identification de nos reflets, il devient alors possible de mettre le doigt sur la personne que l’on est.

Détenir cette conscience est ainsi une des clés pour élargir notre perception de notre environnement, des personnes, du monde et surtout de gagner en sérénité.


Découvrez les parcours et programmes : Les Challenges Le Programme Globalisation Les Coachings Autonomes




1 410 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page